En appliquant les consignes de tri, les ménages séparent des autres déchets, les emballages, les papiers, les journaux et magazines pour les déposer en vrac dans le conteneur à couvercle jaune. Cela représente  4 930 tonnes de déchets recyclables par an sur le territoire du syndicat Tri-Action.   Ce geste de tri constitue une première étape de la filière de recyclage.  Les déchets une fois collectés arrivent mélangés au Centre de Tri de Saint Ouen l’Aumône où ils sont triés pour être conditionnés par matière  (plastique transparent, plastique opaque, carton, brique alimentaire multi matière, papier) et être ainsi transportés vers les usines de recyclage.

1. Le tri des emballages par matière

 

 Le tri des déchets recyclables est effectué à l’aide de séparations mécanisées et par un tri manuel.
Les déchets stockés sur une aire de déchargement sont déposés sur un premier tapis roulant. Au niveau de la cabine de pré-tri, des agents de tri retirent les erreurs (les déchets non recyclables) et les déchets volumineux qui peuvent obstruer la chaine de tri.

Déchets « creux » et déchets « plats »
Une deuxième étape consiste à séparer à l’aide d’un trommel (cylindre percé), les déchets dits « plats » (carton, papiers et journaux magasines) et les déchets dits « creux » (bouteilles et flacons en plastique,  cannettes de soda, bidons de sirop, boite de conserve en métal).  Les déchets dits « plats » ne passent pas à travers les mailles du trommel et sont dirigés vers un autre tapis de tri.

Les papiers, les journaux et les magasines :
Des agents de tri effectuent un tri dit « négatif ». Ils  retirent  les erreurs de tri. Les papiers, les journaux et les magasines sont récupérés dans une alvéole en fin  de tapis.

Les bouteilles/flacons plastique et emballages métalliques
Une fois sortis du trommel, les déchets dits « creux » sont acheminés par tapis roulant vers un électro-aimant. Les emballages en acier (boites de conserve, boite de sardines) sont aimantés pour être séparés. Les emballages en plastique et en aluminium sont triés manuellement.

 

2. Les conditionnements en balles


Bouteilles et flacon en plastique transparent

 
Les emballages en carton

 
Les emballages en acier

 
Les emballages en aluminium

Les déchets recyclables, une fois triés  par matière sont compactés en balles. Cette forme de conditionnement permet de les acheminer en camion ou en barge vers les usines de recyclage.

 

3. Les erreurs de tri  

Le contenu du conteneur à couvercle jaune contient en moyenne 20 % de déchets non recyclables appelés « erreurs de tri ». Leur présence engendre des complications au niveau du travail du personnel de tri et un coût supplémentaire de gestion.

  • Les agents de tri ont un  travail difficile. Les déchets défilent rapidement sur les tapis et la présence  d’ « erreurs de tri » complique davantage leur tâche.
  • Il ne faut pas jeter dans le conteneur à couvercle jaune des déchets coupants ou piquants (débris de verre, seringues ou autres objets tranchants). Même si le personnel du centre de tri porte des gants protecteurs, respecter les consignes de tri du conteneur à couvercle jaune permet de réduire le risque  d’accident.
  • Une grande majorité des erreurs de tri sont des déchets non recyclables qui sont apportés ensuite à l’incinérateur. Ce transfert d’une installation à une autre est une étape en trop qui engendre un coût supplémentaire de gestion.